C’est encore une annonce qui a fait grimper de nombreux cours cette nuit puisque la firme américaine VISA a décidé d’envahir le monde de la finance décentralisée en développant un programme capable d’accepter le paiement en cryptomonnaie. À ce que l’on sait, pour l’instant, la firme ne prend en compte que l’USDC, un stablecoin basé sur la valeur du dollar. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’entreprise américaine a décidé de ne pas inclure le Bitcoin, c’est-à-dire l’actif le plus en vogue à l’heure actuelle. Mais alors pourquoi ce choix de se lancer et pourquoi choisir de ne pas inclure le Bitcoin ? 

Visa se lance dans les cryptomonnaies 

C’était certainement la dernière grande entreprise à ne pas s’être prononcé lorsque les firmes américaines se lançaient à la poursuite de ce nouveau monde qu’est la finance décentralisée. C’est donc chose faite avec cette annonce-là qui indique que VISA a développé un logiciel permettant d’accepter les paiements en cryptomonnaies. Cette annonce vient du fait que les demandes des consommateurs étaient de plus en plus insistantes pour que les cryptomonnaies soient incorporées au système VISA. Par ailleurs, c’était aussi une envie de la part de l’entreprise de se lancer dans un nouveau marché et de trouver de nouveaux clients grâce à cette nouvelle forme de finance. 

Bien évidemment, pour éviter les risques au maximum, VISA commence donc son lancement par prendre en compte un stablecoin : le USDC qui est une monnaie basée uniquement sur la valeur du dollar. Ce choix vient du fait que l’entreprise ne veut pas risquer sa position en prenant en compte des cryptomonnaies trop volatiles. Toutefois, l’entreprise n’a pas démenti sur le fait que certaines autres cryptomonnaies sont déjà dans le collimateur comme le Bitcoin, l’Ethereum, etc. 

Cette annonce vient donc de l’envie de compétition. En effet, cela fait déjà plusieurs mois que PayPal propose le paiement en cryptomonnaies au même titre que Mastercard, le concurrent direct de VISA. Par conséquent, il est tout à fait normal que VISA ait pris part à cette course effrénée de la finance décentralisée. 

Pourquoi ne pas avoir choisi le Bitcoin ? 

Lorsque l’on regarde le monde des cryptomonnaies de loin, on pourrait se dire que le Bitcoin est la monnaie avec laquelle il sera le plus simple de travailler avec. Cependant, le Bitcoin, à l’heure actuelle, ne permet pas d’être sûr et certain de ses placements. En effet, cet actif reste encore trop volatil bien que cela tende à changer profondément. Pour éviter les problèmes dès le lancement, il est donc normal que VISA ait choisi de ne pas prendre en compte les Bitcoins pour commencer. 

En dehors de cela, le Bitcoin est actuellement beaucoup trop cher et détenu par beaucoup trop peu de personnes pour être un actif utilisable pour payer. C’est d’ailleurs pour cette raison que toutes les autres entreprises ne prennent pas en compte le Bitcoin et se réfèrent plus à des stablecoins. Le but pour ces entreprises est de gagner de l’argent, pas d’en perdre en suivant une mode. 

Partager
Article précédentLe Bitcoin atteindra 100 000 dollars selon un trader reconnu
Article suivantPayPal lance le paiement en cryptomonnaie
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom