La semaine dernière, nous avons abordé le sujet de la Chine. En effet, depuis quelques semaines déjà, ce pays s’est lancé dans une guerre ouverte contre les cryptomonnaies en interdisant certaines devises et en interdisant surtout le minage. Bien évidemment, en l’espace de quelques jours seulement, plus de 50 % de la production mondiale a été stoppé et les mineurs de cryptos ont été emprisonnés rapidement dans ce gouvernement qui frôle le totalitarisme à plusieurs égards. Cependant, dans cette envie de contrôle et d’interdiction, le monde des cryptomonnaies a réagi et le minage a drastiquement augmenté partout dans le monde. Une bonne nouvelle pour les cryptomonnaies. 

Les mineurs en balade 

Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est que la Chine a décidé d’interdire le minage après qu’elle y ait vu une menace très importante pour son économie. Nous le savons, à l’heure actuelle, la Chine est le seul pays au monde à ne pas souffrir d’une crise économique due à la pandémie. Grâce à leurs mesures plus que restrictives, ce pays a donc réussi à passer outre cette crise et ne souffre actuellement d’aucun frein économique. Dans un communiqué paru il y a un mois, la banque Centrale de Chine annonçait que les monnaies étaient une menace et qu’il fallait les stopper à tout prix. Par conséquent, en l’espace de quelques jours seulement, un projet de loi a vu le jour pour interdire purement et simplement certaines monnaies virtuelles. L’intervention majeure s’axait surtout sur le minage. En effet, selon le gouvernement chinois, il fallait juguler directement l’entreprise. Attention cependant à ne pas faire de différence : la Chine n’interdit pas les cryptos dans le sens large, mais bel et bien certain d’entre elles et le minage. 

Pour ceux qui ne le sauraient pas, le minage mondial est réalisé à plus de 50 % par les Chinois. Pour juguler cette économie souterraine, l’administration chinoise a donc récupéré des informations et a arrêté la quasi-totalité des mineurs. Ceux qui avaient été prévenus de cette descente ont donc fui dans d’autres pays pour continuer leurs activités librement. Cependant, l’effet papillon a eu un effet très important puisque le minage au niveau mondial a été largement rehaussé dans les heures qui ont suivi ce qui a eu pour effet de limiter les dégâts sur le marché. 

Une augmentation du minage qui pose problème

Avant toute chose, oui, c’est une bonne nouvelle pour les cryptos si le minage ne s’arrête pas et qu’il augmente même. Cependant, cela n’arrange pas non plus les affaires de ce marché. En effet, nous vous l’avons dit à de nombreuses reprises, le minage est très coûteux en énergie et très énergivore. À l’heure actuelle, la consommation mondiale des cryptomonnaies serait aussi élevée que la consommation totale d’énergie de l’Argentine, soit plus de 143 TW·h. Par conséquent, cela est donc un désastre écologique absolu. Pour contrer cela, le monde des cryptos prévoit donc de réduire radicalement les consommations en énergie. Cependant, pour l’heure, rien n’a été fait pour éviter ce désastre écologique et environnemental.

Partager
Article précédentBaby Doge Coin : la nouvelle folie d’Elon Musk
Article suivantMalgré la situation, VISA accélère
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom