Encore une annonce qui va clairement impacter le marché des cryptomonnaies. En effet, après les rumeurs autour du Nigeria, il semblerait donc que la Turquie est décidée d’interdire purement et simplement le paiement en cryptomonnaies, et cela, pour différentes raisons. Cette décision proviendrait donc directement de la banque centrale de la Turquie. Cette annonce pourrait donc fortement impacter les entreprises comme PayPal, VISA ou Mastercard qui essayent depuis plusieurs jours maintenant d’implémenter le paiement en cryptomonnaies sur un grand nombre de leurs marchés. 

La Turquie interdit le paiement en cryptomonnaies

C’est donc la nouvelle qui nous est arrivée ce matin. La Banque Centrale de la Turquie aurait donc demandé à la présidence d’interdire formellement le paiement en cryptomonnaies dans le pays, à l’heure où un grand nombre de pays commencent à l’implémenter petit à petit, comme l’Inde ou la Chine. Mais alors, quelles sont les raisons de cette interdiction ? Selon un communiqué officiel de la Banque Centrale turque, il semblerait que cette décision provienne d’une envie de réduire les inquiétudes. En effet, selon les économistes turcs, le marché des cryptomonnaies ne présente pas assez de certitudes pour permettre d’autoriser le paiement. Concrètement, les inquiétudes massives autour de ces monnaies sont toujours les mêmes : une volatilité trop importante pour être prise au sérieux, l’irrévocabilité des échanges et la possibilité d’apparitions de financement illicites.

Plus synthétiquement, la Banque Centrale de la Turquie émet donc une certaine inquiétude auprès des possibilités criminelles que ce modèle promeut. En effet, selon elle, le paiement en cryptomonnaies permettrait de subventionner des activités criminelles. Pour rappel, il est important de notifier le fait que la Turquie reste un pays où la politique intérieure est vivement critiquée, où les libertés individuelles sont très peu mises en valeur. 

En d’autres termes, dans quelques jours, cette interdiction prendra donc toute sa valeur et il sera donc impossible pour les entreprises de proposer le paiement en cryptomonnaies. Cependant, la banque centrale turque a fait savoir que cette interdiction ne durerait pas. En effet, la banque centrale attend donc que des dispositions soient prises au niveau mondial afin de réguler ces paiements. Une fois que cela sera fait, il se pourrait donc que la Turquie revienne sur sa décision. 

Des conséquences sur le marché 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Turquie fait aussi partie des pays détenant le plus de cryptomonnaies au monde. Par conséquent, cette interdiction pourrait refroidir les Turcs qui souhaitent détenir et échanger des monnaies virtuelles. Cette décision, de la part de la Banque centrale, pourrait donc avoir des conséquences sur le marché en règle générale. Selon les économistes et les experts de ce marché, de légères secousses pourront donc se faire ressentir ce week-end à la suite de cette annonce. Cependant, ils ont tenu à rappeler que cette interdiction ne concernait pas la détention ou l’échange de monnaies virtuelles. Par conséquent, les conséquences devraient être minimes. Toutefois, pour les entreprises de paiement, le choc devrait être plus important dans les prochaines semaines. Par ailleurs, ce choix, de la part de la Turquie, pourrait aussi donner des idées à d’autres pays européens et mondiaux. 

 

Partager
Article précédentCoinbase entre en bourse et bat déjà des records
Article suivantLe Dogecoin atteint la troisième place des cryptomonnaies les plus attractives
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom