Depuis maintenant plus d’un an, les gouvernements du monde entier craignent que les cryptomonnaies remplacent petit à petit les monnaies plus classiques. Cette inquiétude est fondée puisque cela est clairement possible dans les années à venir. Cependant, pour éviter à tout prix ces problèmes, les états du monde entier mettent en place des lois très précises qui ont pour but de restreindre l’accès ou de réglementer quelque peu les échanges dans leurs pays. Après le Nigeria, l’Inde et de nombreux autres pays, il semble que ce soit à la Thaïlande d’émettre des lois et des règles pour contraindre les cryptomonnaies. 

Les cryptomonnaies sous le joug des gouvernements

 Nous le savons tous, depuis son explosion en janvier 2020, le marché des cryptomonnaies est en proie à de nombreuses critiques. En effet, entre les états et les dirigeants qui considèrent que ce nouveau modèle n’est que passager et d’autres qui considèrent que le marché des cryptomonnaies est une réelle chance pour l’économie mondiale, il y a forcément de nombreux débats. Autrement, il ne faut pas être aveugle et il est important de voir avec clarté que le marché des cryptomonnaies est aussi un endroit où la monnaie circule librement et où les criminels pullulent.

Par conséquent, les dirigeants mondiaux sont de plus en plus nombreux à encourager les cryptomonnaies et à restreindre l’accès ou encore réglementer l’anonymat des échanges afin d’éviter la criminalité. Pour rappel, en l’espace d’un an, la criminalité par le biais des cryptomonnaies aurait augmenté de plus de 30 %. Cette augmentation radicale est assez importante, mais elle est aussi proportionnelle par rapport à l’augmentation explosive du nombre d’échanges. Pour continuer dans ce biais-là, il semblerait donc que la Thaïlande ait récemment eu l’idée de réglementer les échanges en demandant aux investisseurs d’agir en leur propre nom afin d’éviter tous les problèmes. 

Bien évidemment, dans la communauté des cryptomonnaies, cela fait énormément débat. En effet, beaucoup disent que l’anonymat est aussi une façon de maintenir cette idée d’un mouvement inconnu et fourmillant. Cependant, de nombreux autres attestent du fait que cette réglementation pourrait aussi permettre à ce marché de se démocratiser et de trouver un écho plus important auprès des gouvernements mondiaux. Pour l’instant, la Thaïlande devrait donc être le seul pays à réglementer ce marché, de cette manière. Affaire à suivre dans les prochains jours. 

Le marché des cryptomonnaies se démocratise

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, toutes ces annonces de la part des gouvernements mondiaux ne font pas reculer les cryptomonnaies, bien au contraire. En effet, plus le marché des cryptomonnaies apparaît comme une menace par les économistes et les organisations gouvernementales, plus il est plébiscité par les investisseurs. De nos jours, il est impossible de ne pas voir que le marché des cryptomonnaies devrait remplacer les monnaies classiques d’ici à 20 ans au moins. Bien sûr, cette transition n’est pas assurée, mais cela pourrait faire grand bruit dans le milieu de la finance internationale classique. Un grand coup de pied dans la fourmilière, en somme.

Partager
Article précédentComment acheter du Bitcoin sans frais en 2021 ?
Article suivantL’Ether continue son ascension
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom