Encore un autre coup de théâtre dans le milieu des cryptomonnaies : la Thaïlande souhaite interdire la folie spéculative de certaines cryptomonnaies et les NFT. En effet, après plusieurs semaines de baisse drastique, la Thaïlande souhaite garder ses intérêts intacts et éviter les fluctuations sur ses marchés financiers. Une annonce qui fait encore débat dans la communauté internationale des cryptomonnaies. Voyons ensemble les détails de ce souhait et les répercussions que cela pourrait avoir sur ce secteur, déjà en danger depuis plusieurs semaines. 

Une interdiction partielle des cryptomonnaies et une interdiction totale pour les NFT

Avant toute chose, il semblerait que nous n’ayons jamais expliqué clairement ce qu’étaient les NFT. Concrètement, les NFT sont des sortes de jetons inviolables qui permettent d’attester la possession d’un objet numérique que cela soit un dessin, une image précise, une vidéo ou autre. Ce modèle a été lancé par la furie actuelle sur le web des cartes Pokémon. Concrètement, ces cartes sont vendues par NFT et leur cours peut être très fluctuant. C’est d’ailleurs le seul volet des cryptos qui fonctionnent encore parfaitement, mais qui n’a strictement aucun intérêt pour la finance décentralisée dans les grandes lignes, même si ce sont des cryptomonnaies qui sont utilisées pour acheter ces certificats de possession. Parenthèse faite, nous pouvons continuer. 

Concrètement donc, la Thaïlande vient de voter que dans quelques jours, les cryptomonnaies les plus en vogue et donc, les plus volatiles, seront strictement interdites. En clair, ces monnaies virtuelles seront interdites à la détention et dans les échanges. Cette décision prend donc la suite d’une décision de l’inde autour de ces monnaies virtuelles. Concrètement, le but recherché est donc de réduire radicalement l’impact qu’ont les cryptomonnaies sur la finance d’un pays et sur les marchés financiers classiques. 

Bien sûr, cette loi ne pourra pas entrer en vigueur tout de suite. Cependant, la banque centrale et la Securities and Exchanfe Commission de Thaïlande ont décidé de se donner 30 jours pour interdire complètement ces monnaies volatiles qui sont considérées comme des menaces pour la finance du pays. 


Des répercussions importantes sur le marché 

Bien évidemment, cette loi devrait créer d’énormes tumultes sur la scène internationale, une fois de plus. Nous le savons, le marché actuel est fragmenté et clivant de plus en plus entre les états qui choisissent de les encadrer et de les promouvoir, comme le Salvador par exemple, et les pays qui souhaitent les réduire à néant comme la Thaïlande, l’Inde ou encore la Chine. Pour l’instant, les tremblements ne se font pas voir et les cours restent stables, mais à un niveau très bas qui inquiète énormément les investisseurs sentant le marché se tendre de plus en plus avec le temps. 

En France, aucune interdiction ni aucun communiqué n’a vu le jour pour parler de ces récentes lois et dispositions. Le gouvernement français et l’Europe d’une manière générale sont plutôt dans une envie de réglementer ce milieu afin de le rendre sain, le plus possible en commençant notamment par réglementer certains aspects pour lutter contre le terrorisme. 

Partager
Article précédentJoe Biden s’attaque aux ransomwares en cryptomonnaies
Article suivantElon Musk fait vaciller le cours du Dogecoin
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom