Depuis la création des cryptomonnaies, celle-ci a toujours souffert de la réputation de subventions d’actes criminels. Bien évidemment, nous savons tous que cette affirmation s’est aussi formée parce que de nombreuses organisations criminelles utilisent encore et toujours les cryptomonnaies pour payer leurs actions répréhensibles. Toutefois, selon une analyse récente, la criminalité liée à la cryptomonnaie aurait donc largement diminué en 2020.

La part criminelle dans les échanges nettement réduite

Bien que la part criminelle dans les échanges de cryptomonnaies soit encore trop haute pour considérer cette monnaie comme sécuritaire, il semblerait que celle-ci ait radicalement baissé en 2020. En effet, en 2019, l’activité criminelle subventionnée par les cryptomonnaies était de 2,1 % pour 10 milliards de dollars.

De nos jours, après une année très atypique, ce taux serait donc descendu à 0,34 % pour 10 milliards de dollars. Bien évidemment, ce chiffre est à contextualiser puisque les échanges en un an ont presque triplé. Par conséquent, ce chiffre n’est pas très parlant sur la situation actuelle bien qu’il soit très positif.

Au niveau des crimes commis par le biais de cryptomonnaies, il est surtout possible de retrouver les escroqueries qui représenteraient un peu plus de la majorité de la criminalité soit environ 54 %. Ce chiffre représenterait, selon l’analyse et les calculs de l’entreprise Chainalaysis, plus de 2,6 milliards de dollars ce qui reste colossal. Bien évidemment, dans un autre prisme, il est aussi possible de parler de toute la criminalité présente sur le Darknet. Les échanges sur les sites de cette partie cachée du web représenteraient plus de 1,7 milliard de dollars contre 1,3 en 2019. En effet, selon les chiffres de cet institut, la criminalité sur le Darknet prend petit à petit de plus en plus de place et devient donc plus préoccupante.

Pour conclure avec les différents crimes commis par le biais de crypto, il est aussi possible de parler des ransomwares, c’est-à-dire des virus qui bloquent votre ordinateur et vous demande une rançon pour le débloquer. Ces virus pourraient représenter 7 % de la masse totale ce qui reste énorme. Pour conclure, ces ransonwares représentent actuellement la menace la plus importante qui pèse sur l’internet mondial.

Une méfiance qui se fait de plus en plus rare

Depuis maintenant de nombreuses années, les cryptomonnaies font toujours l’objet de nombreuses inquiétudes à son sujet. En effet, jusqu’à très récemment, un grand nombre de dirigeants et d’organisations gouvernementales faisaient état de leurs nombreuses inquiétudes au sujet des cryptomonnaies.

Toutefois, avec l’augmentation croissante de leurs utilisations et la création de monnaies virtuelles gouvernementales, cette vision s’érode petit à petit et il n’est pas rare de voir des dirigeants en parler favorablement. Par ailleurs, l’Organisation mondiale du Commerce commence elle aussi à penser au futur avec ces cryptomonnaies. De plus, les banques centrales de nombreux pays ont déjà lancé des tests afin de créer leurs propres cryptomonnaies afin de pouvoir en tirer profit. Pour conclure, les cryptomonnaies feront aussi l’objet de plusieurs discussions lors du prochain Forum économique mondial où de nombreux pays seront présents.

Partager
Article précédentDeux réunions sur la cryptomonnaie sont prévues au forum économique de Davos
Article suivantLe Bitcoin chute sous la barre des 30 000 dollars
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom